Henri Regaudie

Grille2

Les grilles en fer forgé qui donnent accès à la chapelle du Grand Séminaire de Montréal sont de véritables œuvres d’art.

Elles ont été réalisées par Léonard-Henri Regaudie, un artisan français qui n’était pas forgeron de son métier, mais serrurier.

Né en 1868 dans la région du Limousin, Regaudie émigra au Canada en 1894 et s’établit à Montréal. Il y rejoignait ainsi son frère, le sulpicien Pierre-Louis Regaudie (1865-1920), qui avait été ordonné prêtre dans cette ville en 1889 et qui enseignait depuis 1892 au Petit Séminaire de Montréal (futur Collège de Montréal).

Réalisées en 1904 dans les forges du Grand Séminaire de Montréal, selon les plans des architectes Marchand & Haskell, les grilles se composent de deux battants en fer forgé dans lesquels s’insèrent des portes de plus petite dimension. D’un dessin très sobre, fait d’un agencement de formes géométriques, de tiges à volutes et de motifs végétaux, chacun des deux battants de la grille s’orne d’un médaillon ovale, surmonté d’un angelot et d’une guirlande. Au centre du médaillon, doré à la feuille d’or, le chiffre des Sulpiciens entrelacent en les superposant les lettres A et M, résumant ainsi la formule latine Ave Maria ou Auspice Maria.

//

English to come

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s